ESERO France, toujours plus d'espace pour les professeurs et leurs élèvesUn programme éducatif de l'ESA coordonné en France par le CNES et ses partenaires

mercredi 24 mars 2021
ESA Space Gallery Competition

La Space Gallery Competition de l'ESA, concours artistique réservé aux jeunes jusqu'à 12 ans, propose le thème des Astronautes ce mois-ci . À vos crayons, prêts, créez !

Vos élèves souhaiteraient voir apparaitre leur création artistique sur le site ESA Kids ? Chaque mois, l’ESA propose un thème différent dans le cadre de la Space Gallery Competition. C’est l’occasion pour les jeunes de développer leurs talents artistiques en s’appuyant sur la thématique spatiale.

Les créations peuvent prendre la forme de dessins, peintures, maquettes, affiches… place à l’imagination !

 

Le thème de la compétition du mois est Astronautes.

 

Les propositions doivent être envoyées avant le 31 mars 2021 via le formulaire disponible ici (en bas de page).
Âge maximum : 12 ans.

 

Les plus belles créations seront affichées dans la Galerie de l’espace, et la meilleure d’entre elles sera récompensée par un prix spécial de l’ESA. Visitez régulièrement le site ESA Kids pour connaître les gagnants !

 


Le saviez-vous ?
Logo CADMOS

©CNES

Depuis le centre spatial de Toulouse du CNES, le CADMOS (Centre d’Aide au Développement des Activités en Micropesanteur et des Opérations Spatiales) prépare, organise et assure le suivi des expériences qui sont menées en micropesanteur.

Créé en 1993, le CADMOS mène des expériences dont l’échelon est tout à la fois national, européen (pour le compte de l’ESA), ou bien s’inscrivant dans le cadre de coopérations multilatérales (notamment avec la Russie et les Etats-Unis). Preuve de son savoir-faire, le CADMOS est l’un des neuf centres au sol européens à avoir été retenu par l’ESA pour aider les utilisateurs de la Station Spatiale Internationale à en exploiter les équipements.

Source : https://cadmos.cnes.fr/fr 

En janvier 2021 le thème était Sentinel-6 :
Illustration du satellite Sentinel-6

Illustration du satellite Sentinel-6. ©ESA 2015, Airbus Defence and Space

Depuis 1992, des satellites mesurent avec précision la hauteur des océans. Topex-Poseidon a été le 1er satellite en 1992 à se positionner sur une orbite fortement inclinée à 1 336 km d’altitude. Elle lui a permis de repasser tous les 10 jours au-dessus des mêmes points et de survoler 95 % des océans libres de glace. En 2001, Jason-1 s’est placé sur la même orbite, puis ce fût au tour de Jason-2 en 2008 et Jason-3 les a rejoints en 2016.

Afin d’assurer la continuité de ces observations, capitales dans le contexte du réchauffement climatique , le satellite Sentinel-6 topographiera tous les dix jours, 95% des océans non recouverts de glace et il fournira des données cruciales pour l’océanographie opérationnelle et l’étude du climat. L’élévation du niveau de la mer étant un indicateur clé du changement climatique, sa surveillance précise sur plusieurs décennies est essentielle pour la science du climat, pour l’élaboration de politiques et pour la protection de ceux qui vivent dans les régions à risque, situées à faible altitude.

Le CNES est en charge de la fourniture de l’orbite précise du satellite Sentinel-6, via son instrument DORIS et la soixantaine de stations terrestres associées, et le récepteur GNSS-POD. Il est aussi responsable de l’expertise et de l’évaluation de la performance de la mission.

Source : https://sentinel-6.cnes.fr/fr